Quelques définitions

L’Organisation Mondiale de la Santé – OMS –, en 1983, a reconnu et défini ainsi la naturopathie :« La naturopathie […] est la médecine du bon sens dans laquelle malades et praticiens collaborent pleinement pour tirer profit de la faculté d’autorégulation, d’auto adaptation et d’auto guérison de l’organisme humain. Elle […] se pose en système holistique, faisant intervenir à la fois, le corps, l’esprit et l’âme » Le Larousse Médical donne la définition suivante :« La naturopathie est l’ensemble des pratiques visant à aider l’organisme à guérir de lui-même par des moyens exclusivement naturels. La naturopathie repose sur une théorie selon laquelle la force vitale de l’organisme permet à celui-ci de se défendre et de guérir spontanément. Elle consiste donc à renforcer les réactions de défense de l’organisme par diverses mesures d’hygiène (diététique, musculation, relaxation, massages, thermalisme, thalassothérapie, etc.), un traitement médical ne devant intervenir qu’en cas d’urgence »

La Fédération Française de Naturopathie, Fenahman, énonce :

« La naturopathie est l’ensemble des pratiques issues de la tradition occidentale, visant à préserver et à optimiser la santé globale de l’individu, ainsi qu’à aider l’organisme à guérir de lui-même par des moyens naturels »

En résumé, plusieurs notions fondamentales sont énoncées dans ces définitions et nous pourrions dire que :

« La naturopathie est l’art de faire agir la force vitale par des techniques naturelles pour qu’un individu trouve les moyens de s’auto-guérir »